Orion Partage

Quand voyage rime avec partage

C’est parti …
Voyage en Tunisie 2019

C’est parti …

Voilà, c’est parti …

Cap sur Le Pertuis d’abord à 50 km environ de Marseille !

Après environ 8 heures nous arrivons sans encombre à destination avec un temps assez maussade. Orion n’est pas rapide et nous faisons quelques haltes pour pique niquer et se reposer un peu car le bruit dans la cabine est toujours aussi important.

Le lendemain nous nous dirigeons vers le port d’embarquement. On a reçu la consigne de se présenter à la porte 1, mais Orion (3,50m de haut) ne passe pas sous le gabarit limitant la hauteur à 2,80m.

Qu’à cela ne tienne, les employés nous font passer sur le trottoir à côté du gabarit …

Si monter sur le trottoir ne pose pas de problème, nous nous demandons quand même si plus loin Orion passera bien …

Après 45 minutes de queue, nous devons aller à un des guichets de la compagnie et heureusement il y en a un où, après avoir enlevé des plots de balisage, on peut faire passer Orion car tous les autres ont une avancée trop basse pour Orion.

Cependant un nouveau problème se pose car la fille du guichet ne trouve pas le bon type de véhicule dans sa liste d’ordinateur. Il faut dire que les TRM 2000 ne doivent pas très souvent se présenter … Heureusement elle nous dirige vers un autre guichet où Pierre se rend à pied pour résoudre le cas !!!

Puis nous sommes envoyé dans la file d’attente pour la police et la douane qui n’ouvriront qu’à 13h30 (pose repas oblige…)

Ensuite comme d’habitude lors de ces embarquements c’est à celui qui arrivera à passer devant les autres quitte à tuer père et mère !

De toute façon, tous les fourgons et tous les véhicules un peu haut sont mis de côté pour être embarqué en dernier.

Quelques petits malins profitent même d’un moment d’inattention pour essayer de se glisser dans la file qui embarque mais les employés finissent par les voir et les faire reculer.

Il y a cependant une nouveauté « amusante » : nous avons reçu des messages sms et mail disant que la douane tunisienne ne voulait plus de bagages sur les toits des fourgons et utilitaires.

Eh bien les « habitués » ont trouvé la parade : dans la file d’attente pour embarquer, ils descendent tout leur barda du toit et accrochent tout avec des ficelles sur les cotés ou à l’arrière des fourgons !!!!

En revanche les voitures ont, elles, toujours autant de paquets sur leur toit avec des volumes si impressionnants qu’on a du mal à comprendre comment la police et la gendarmerie françaises les laissent circuler librement. Ne faut-il pas y voir un délit de faciès à l’envers ?

Nous finissons par embarquer 20 minutes avant le départ du bateau.

Il n’y a pas beaucoup de français à bord à part quelques 4X4 qui participent à un « raid»

La nuit la mer est un peu agitée, mais l’arrivée sur Tunis est annoncée avec 2 heures d’avance.

Nous descendons parmi les derniers véhicules et comme toujours c’est la foire d’empoigne pour la sortie et un passage de douane sans aucun problème.

Nous décidons donc de filer directement sur Nabeul pour la première nuit dans un hôtel repéré dans le « routard ».

À suivre …

Written by Pierre Coiffait - 12 avril 2019 - 659 Views

4 Comments

  • Dufor Françoise 12 avril 2019 at 22 h 56 min

    Je suppose que les joies de « voyage – voyage plus loin que la nuit et le jour, » vous font oublier rapidement les petits désagréments de la météo et du camion.

    Mais qu’il est haut ce camion en même temps il se nomme « Orion », qui signifie « chasseur » et qui est la fois une des plus grandes constellations et surtout la plus visible dans le ciel. Il paraît même que ce grand chasseur n’avait peur de rien comme quoi ……….. Ce n’est pas un trottoir ou des plots de balisage qui vous arrêtent, la preuve !!!!

    Sauf peut-être la pause repas mais là aussi pourquoi ne pas avoir projeté de pique-niquer avec la douane. Franchement je suppose que le « partage » de quelques nourritures terrestres aurait la vertu d’adoucir les relations.

    Tu dis que certains seraient prêts à tuer père et mère : certes l’homme est un loup pour l’homme mais dans la légende aucun animal ne fait peur au grand chasseur qu’est « Orion » donc relax les « coiffait » et bonne route vers Nabeul pour un bon resto et un repos bien mérité. Au plaisir de lire la suite

    Reply
  • Patrick Chanteloup 13 avril 2019 at 8 h 06 min

    Orion…nous peur que le TRM 2000 n’arrive pas à bon port ??? Que néni.. la mission sera accomplie…génial les aventuriers et bonne poursuite …. Bisous de Mauzac, et depuis Malba où LMSLC va faire du tri aujourd’hui nous vous envoyons un peu de soleil printanier à 8 degrés ce matin … Hihihiii…. à bientôt de vous lire. Marie et Patrick.

    Reply
  • Patrick Chanteloup 15 avril 2019 at 13 h 26 min

    Je ne sais pas si vous lisez mes messages…. celui du 13 avril est en attente d’approbation…. désolé, mais Marie n’y arrive pas non plus ….

    Reply
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.