Orion Partage

Quand voyage rime avec partage

La voix de l’enfant
Voyage en Tunisie 2019

La voix de l’enfant

Effectivement l’hôtel des Jasmins à Nabeul est simple, mais fort sympathique avec une demi-pension à prix très doux.

Après avoir acheté une carte sim tunisienne nous contactons l’association « la Voix de l’Enfant » de Nabeul. Rendez vous est pris pour vendredi après midi car la matin c’est jour de souk et nous avons décidé d’y faire un tour histoire de se remettre dans l’ambiance …

Nous laissons Orion à l’hôtel pour prendre un « petit taxi » et heureusement que nous ne sommes pas cardiaques … Le chauffeur nous explique que « c’est comme cela qu’il faut conduire ici car sinon on ne passe jamais ».

Nous déjeunons en plein souk suivant les conseils du routard (encore !) et ne sommes pas déçu …

À notre arrivée au rendez-vous, nous sommes accueillis par sœur Medina et par Saloua, la présidente de l’association. Nous les avions déjà vues il y a 9 ans et nous faisons également la connaissance de sœur Agnès. Ici c’est l’esprit de communion inter-religieux.

Bien que la rue soit étroite, nous arrivons à approcher Orion pour décharger sans encombre tout ce qui est prévu pour cette association.

La section de Nabeul a ouvert cette entité qu’elle a baptisé « j’ai droit à ma maman » pour les touts petits bébés abandonnés car nés hors mariage.

Actuellement il y a 14 bébés de 1 à 15 mois en « garde provisoire » (c’est le terme officiel).

Tous les ans ce sont ainsi 50 à 60 bébés qui passent par le centre.

Son rôle est d’essayer de faire en sorte que la maman biologique puisse reprendre son bébé. Mais il y a bien souvent une très grosse réticence de la famille ou de la belle famille. L’association arrive ainsi à convaincre la maman ou la famille 4 fois sur 10.

Un autre objectif est d’aider les mamans analphabètes en leur proposant des projets économiques comme des gardes de moutons ou des élevages débutants, ou la fabrication de pains traditionnels etc …

Enfin l’association arrive dans les cas où les enfants ne sont pas repris, à les placer dans des familles d’accueil dans le but qu’ils soient adoptés par la suite. Mais là encore il faut arriver à convaincre toute la famille plus ou moins proche ainsi que toute la belle famille plus ou moins proche également car cela est contraire à l’islam !!!!!

Il lui arrive également de convaincre la justice (avec qui elle travaille pour les adoptions) de faire une exception comme pour cette grand-mère très pauvre qui a recueilli le bébé dont son fils (le papa) ne voulait pas. Dans ce cas elle aide matériellement la grand-mère.

Un nouvel objectif que l’association s’est fixé consiste à encadrer environ 50 enfants vivants dans des quartiers défavorisés parmi les 150 enfants qui sont passés par « j’ai droit à ma maman », récupérés par les mamans biologique et suivis par le centre.

Le but est de les retirer de la rue où ils traînent bien souvent suite aux difficultés financières des mamans.

Une garderie avec institutrices pour le soutien ou la remise à niveau scolaire, médecin infantile, aide ménagère et minibus pour le transport est en train de se mettre en place.

Elle portera le nom de « j’ai droit à la réussite de mes études ». Heureusement, l’association a l’appui du système éducatif qui lui signale les enfants absents et de l’aide sociale qui lui fait part des mamans en difficulté.

Après avoir déchargé tout ce qui était prévu pour eux (pour les bébés, les ados et les mamans), nous leur remettons une aide financière conséquente grâce à la somme que nous avons glané auprès de nos copains lors de notre dernière fiesta l’été dernier. Cela va permettre de faire bien avancer le projet de garderie.

MERCI LES AMIS.

Le temps passant très vite, nous avons décidé de rester une 2° nuit dans l’hôtel des Jasmins et de reprendre à nouveau les petits rougets frits à déguster sans modération avec les … doigts bien sûr !!!!

Le lendemain (samedi) nous partons faire nos provisions pour notre virée en Tunisie maintenant qu’il y a un peu de place et que la salle de bain a été libérée car les jouets prévus pour Aïn Draham ont été répartis ailleurs …

Le soir, première soirée dans Orion, une petite surprise nous attend : pas de gaz pour faire cuire les pâtes … Le détendeur tout neuf pourtant testé avant de partir est tombé en rade !

Donc poisson Saint Pierre grillé avec du pain !

Dimanche, de bon matin, alors que Pierre est parti se promener comme souvent le matin, il entend Orion klaxonner (à 2 reprises le temps de revenir) car Isabelle possède à sa disposition un système d’alerte simple mais efficace : un bouton au dessus du lit qui permet de déclencher le klaxon en cas de besoin ! En effet à 7heure quelqu’un tambourine à plusieurs reprise à la porte d’Orion  alors qu’Isabelle dormait !

Quand Pierre arrive, le paysan est remonté sur son tracteur mais lui fait signe d’approcher en lui tendant une poche avec 4 crêpes sucrées pour le petit déjeuner …

Pas de café (toujours pas de gaz) mais une douche froide ça réveille !

Au moment de lever le camp on s’aperçoit cependant que hier soir « quelqu’un » s’est servi discrètement dans la cabine : la poche avec la tripaille du poisson a disparu, ainsi que malheureusement les lunettes de soleil correctives d’Isabelle.

Bien fait pour les tripes du poisson, mais vu la correction des verres de lunettes il faut trouver le bon client …

Dans la journée, « Géo trouve tout » sévit pour réparer et avoir du gaz car les normes tunisiennes ne sont pas les mêmes que les nôtres et seul les détendeurs à l’ancienne sont disponibles … Une petite adaptation à la Mac Gyver est passée par là.

Le soir nous faisons une étape sympathique dans une clairière de forêt de sapin.

À suivre …

Written by Pierre Coiffait - 15 avril 2019 - 702 Views

3 Comments

  • Patrick Chanteloup 16 avril 2019 at 22 h 11 min

    Que de péripéties…… en vous souhaitant du bon gaz, de bons repas ….hihiiiiii…. et des lunettes de soleil au souk pour Isabelle ….Bisous.
    Patrick

    Reply
  • Patrick Chanteloup 16 avril 2019 at 22 h 12 min

    Bonne nuit à vous deux et Orion…
    Bises

    Reply
  • Dufor Françoise 16 avril 2019 at 22 h 45 min

    Coucou
    Il me semble que les « coiffait » s’embourgeoisent : 2 nuits d’affilée à l’hôtel c’est du luxe mazette ……..

    Blague à part, je ne suis jamais allée en Tunisie mais j’avais beaucoup aimé l’ambiance du souk au Maroc.

    Je suppose que dans le taxi vous avez passé un petit quart d’heure à l’adrénaline, avec la récompense à la clé : sardines grillées.
    Vous me provoquez, car même si vous ne le dites pas en parlant du repas au souk j’imagine le « avec les doigts comme il se doit » qui confirme mon intuition, et que je retrouve un peu plus loin dans votre post. (Si si je me sens visée)

    J’aime beaucoup la photo avec les responsables de l’association
    Encore bravo à de telles associations pour ce qu’elles proposent pour aider ses femmes et leurs bébés. Je trouve le nom de l’association particulièrement émouvant sachant la situation de ces enfants. C’est tout de même triste de voir l’emprise du jugement social sur les mères.

    Pour moi il y a un paradoxe d’un côté on rejette les mères et leur enfant et de l’autre la famille ou la belle famille s’oppose à l’adoption …. Des enfants
    Ne marcherait–on pas à côté de ses babouches !!!

    Je suis heureuse de voir que c’est une mamie qui a pris en charge son petit-fils quant au papa il faudra peut-être un jour lui expliquer qu’une femme n’est pas un jouet dont on use et que l’on jette et un enfant encore moins.

    Donc : Bravo encore pour le projet éducatif et bravo à vous, car à vous lire, le petit cochon de juillet paraît encore plus savoureux.

    Pour en revenir à vos aventures ou mésaventures je constate qu’au bout de 2 nuits ce n’était plus tenable : vivement l’étroitesse des couchettes, à quoi s’ajoute l’eau froide sous la douche (mais le froid ça conserve).

    Par contre abandonner Isabelle comme ça ce n’est pas sérieux, heureusement comme le dit Jean-Louis, Géo Trouvetout à tout prévu et Isabelle se fera agresser par une poignée de crêpes au petit déjeuner.

    J’ai soumis à Jean-Louis le deuxième surnom « mac Gyver » mais il préfère s’en tenir à Géo Trouvetout

    SI j’en juge par les trouvailles pour réparer le gaz je suppose que comme le Géo Trouvetout de Dysney et pour stimuler son cerveau en vue de créer de nouvelles inventions, Pierre, comme Géo, s’est coiffé (coiffait ça ne s’invente pas) du nididé. Le nididé est une sorte de chapeau en forme de toit de maison miniature, surmonté d’une cheminée. Au sommet de celle-ci se trouve un nid peuplé de trois corbeaux. Quand Pierre (Géo) porte le nididé, les pattes des corbeaux touchent le haut de son crâne et le grattent, stimulant ses facultés créatrices.

    Je savais qu’à L’Aouach les corbeaux passaient sur le dos tellement l’endroit est isolé mais de là à apprendre qu’en fait Pierre les accueille sur son crâne j’en reste couac couac
    « Le soir nous faisons une étape sympathique dans une clairière de forêt de sapin. »
    OK je comprends qu’après de telles péripéties vous ayez besoin de repos et de calme et moi aussi bonne nuit
    bisàvous

    Reply
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.