Orion Partage

Quand voyage rime avec partage

Et maintenant … le désert !
Voyage en Tunisie 2019

Et maintenant … le désert !

Dimanche de Pâques, après une excellente nuit protégés des agents de la sécurité par des oliviers, nous « farnientons » dans Gafsa et fêtons ce jour en nous offrant des petits gâteaux de ramadan pour le soir. Arrivés dans les environs de Tozeur, après avoir bien déambulé dans une palmeraie, nous trouvons enfin le coin presqu’idéal. Il serait en effet parfait s’il n’y avait pas autant de « moustiquettes » affamées !!! Eh oui, seules les femelles piquent pour trouver les protéines nécessaires à la ponte.

Heureusement Orion a des moustiquaires très efficaces qui nous protègent de l’ardeur de ces dames et nous passons une très bonne soirée !

Ben voyons, c’est si facile …

Lundi, Pierre va faire sa balade matinale et découvre plusieurs jeunes perchés dans les palmiers … En effet, nous sommes en pleine période de fécondation des palmiers et ces jeunes, armés de fleurs mâles, grimpent à pieds et mains nus à 10 mètres de haut pour féconder les palmiers femelles malgré le vent qui agite fortement le haut de ces herbes géantes. En effet comme le bananier, le palmier n’est pas un arbre, mais une herbe !

Depuis plusieurs jours un vent violent souffle et soulève le sable qui rend ainsi le ciel laiteux comme le fait l’Harmatan de l’autre côté du Sahara. La chaleur est intense et nous attendons l’accalmie avec impatience.

Orion ayant rempli sa mission auprès des enfants de Nabeul et d’Aïn Draham, nous restons fidèles à sa devise : « Quand voyage rime avec partage ». Nous avons fait le partage, maintenant c’est les vacances et nous en profitons !

Tozeur qui était remplie de touristes est devenue presque ville « touristiquement morte » depuis la combinaison de la révolution des jasmins et des attentats d’Hammamet et du Bardo. En effet il y a un grand amalgame entre les terroristes, les tunisiens et le monde musulman dans son ensemble. La majorité des hôtels sont fermés tout comme beaucoup de petites échoppes qui n’ont pas pu résister au manque de touristes. Nous nous promenons dans la médina et découvrons un sculpteur sur branches de palmiers dans un minuscule atelier où vit l’artiste unique en son genre.

Dromadaire à la « jarra »

Le midi nous nous laissons tenté par du « dromadaire à la jarra » spécialité de Tozeur : c’est un excellent ragout (bien épicé comme très souvent en Tunisie) cuit à l’étouffé dans une jarre dont le couvercle a été luté avec la pate à pain. 

équipements d’apparat de chevaux

L’après midi nous visitons un musée d’art et tradition populaire fort différent des précédents et très axé sur la fête du mariage qui dure 7 jours ici en Tunisie. Bien sûr chaque jour a sa spécificité et son costume qui varie selon les régions.

Nous partons ensuite vers Nefta avec une petite tempête de sable qui balaye la route. On se croirait du côté de Tarfaya dans le grand sud marocain peu avant la Mauritanie : même paysage, même vent de sable, même ciel laiteux.

Le soir, nous trouvons assez facilement un coin tranquille avec un peu moins de « moustiquettes » …

Mardi matin lors de sa petite promenade, Pierre se fait « enlever » par un biker (enfin presque, vu l’état de délabrement avancé de la petite moto) qui veut absolument lui montrer ses chiens avec lesquels il chasse le sanglier … Ensuite il lui montre comment il va chercher la fleur mâle du palmier car lui aussi il va grimper pour travailler !

Le temps s’est enfin calmé et le soleil est de la partie.

La corbeille de Nefta

Malheureusement Nefta n’est plus que l’ombre d’elle-même : la « princesse du désert » a perdu son diadème et même la « corbeille de Nefta » se rétrécit dramatiquement. La médina est mal entretenue et là aussi nombreux sont les hôtels et les commerces fermés. La place de la libération qui grouillait il y a 10 ans de vendeurs de roses des sables et de souvenirs n’a plus qu’un seul commerce et un fripier …

Recyclage 100% écolo
Dans la médina de Nefta

Heureusement la palmeraie de Nefta est la plus grosse productrice de « Deglet Nour » de toute la Tunisie. Ces dattes sont mondialement réputées et portent bien leur nom de « dattes lumineuses ».

Nous rejoignons ensuite notre petit coin tranquille de dimanche soir où nous sommes accueillis par un des agriculteurs tout content et fier que nous revenions à côté de son lopin de palmeraie !

Le chott El Jerid vu depuis la cabine d’Orion

Mercredi matin nous traversons le Chott el Jerid (ancienne mer intérieure) dans une tempête de sable dû à un vent contraire très violent. Pierre est même obligé d’allumer les phares pour être bien visible tant le brouillard de sable est important. Les volées de sable traversant la route font penser à un ballet de lutins.

Le ballet des lutins de sable …

Peu avant Kebili, nous croisons un rallye de voitures anciennes dont certaines décapotables bien décapotées …

Ils ignorent visiblement ce qui les attend avec la tempête de sable : des kilos de sable dans la voiture et un gommage du visage gratuit pour ces dames !!!

Douz étant très proche des premières dunes du Sahara, il y a quelques touristes baladés en 4×4 par des agences de voyages, mais en petit nombre là aussi.

Nous flânons l’après midi autour de la place du grand souk qui commence à s’animer et faisons quelques emplettes de fruits et légumes avant de trouver une petite palmeraie accueillante.

À suivre …

Written by Pierre Coiffait - 25 avril 2019 - 672 Views

3 Comments

  • CHANTELOUP 25 avril 2019 at 18 h 36 min

    Nous suivons bien votre magnifique périple. Pierre et la sécurité : presqu’une histoire d’amour. Puis aprés je m’y perds ….. une histoire de dattes alors ??? mais me voici éclairé et quelle idée lumineuse à travers les lutins …. Orion lumière presque divine …. mais je reste toujours perdu 😉 …. Pierre est parti se promener seul, et va t- il monter sur le palmier …. Pierre le mâle en recherche de fleur…. mais oui pour l’énigme du mechoui, ce sera Pierre la fleur …!!! La famille Coiffait aux abris dans les entrailles d’Orion…. point de piqûre et un beau visage ensuite avec le  »gommage Orion » garantie spécial sable du Sud anti rayure et sans ride ….. Mesdames,Orion Conseil vous attend sur les routes du Sud…. Merci pour ces belles visites et descriptions de ces sites qui semblent si parfaits dans leur histoire méconnue.
    De gros bisous pour vos prochains km. …..et à combien de km en êtes vous depuis le départ….?
    Marie – Patrick

    Reply
    • Pierre Coiffait 28 avril 2019 at 16 h 27 min

      Coucou, à la 3ème tu tournes à droite et puis la 1ère à gauche et c’est tout droit, enfin … presque !

      Reply
  • Dumont 26 avril 2019 at 11 h 56 min

    La fête de TAN étant passée, j’ai un peu plus de temps et je découvre votre périple. Et grâce à vous je revisite la Tunisie, un petit moment d’évasion . Beau voyage…….
    Avant votre départ, nous n’avons pas parlé artisanat. Y aurait-il des choses intéressantes à acheter pour TAN ? C’est un peu tard car vous êtes déjà bien avancés dans votre séjour !

    Bonne continuation. Gros Bisous
    Marie-Louise

    Reply
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.