Orion Partage

Quand voyage rime avec partage

La Tunisie romaine
Voyage en Tunisie 2019

La Tunisie romaine

Après une nuit tranquille nous filons vers Bulla Regia visiter les superbes villas romaines de riches propriétaires. En effet elles sont uniques en leur genre avec « tout à l’égout » et climatisation été hiver !

Mosaïque de l’atrium

Pour l’hiver une villa en rez-de-chaussée et pour l’été une villa souterraine avec atrium, cuisine, salle à manger, chambres et mosaïques à tous les étages … Celles des villas souterraines se sont retrouvées protégées des affres du soleil et du temps et sont dans des états de conservation exceptionnel. Cependant à force d’être arrosées par les guides pour faire ressortir leurs couleurs certaines se dégradent au point que certaines villas ont dû être fermées depuis notre passage en 2010.

venus et Neptune à Bulla Regia
Villa souterraine à Bulla Regia

Isabelle descend et remonte courageusement les grandes marches (inégales) romaines.

Il est regrettable cependant que le site soit aussi peu entretenu et qu’il n’y ait plus aucun panneau explicatif. Il reste les supports de ces panneaux et il suffirait de quelques tirages sur ordinateur et d’une plastifieuse en attendant que l’état fasse quelque chose. C’est vraiment dommage car le site est grandiose et ces villas souterraines n’existent que là dans tout l’empire romain.

Orion dans la forêt

Nous repartons ensuite en direction de Dougga en faisant une superbe étape au bord d’une petite piste forestière que nous avons pu emprunter grâce à la « hauteur sur pattes » d’Orion …

Dougga
Capitole à Dougga
Arc de triomphe Dougga

Jeudi matin nous visitons donc le site de Dougga exceptionnel lui aussi et d’une étendue imposante. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et cela explique qu’il soit nettement mieux entretenu que celui de Bulla Regia. La conservation de son Capitole en particulier est impressionnante.

Nous nous installons par la suite dans un coin tranquille retiré, mais la « sécurité » vient nous déloger et là, les palabres n’y font rien surtout qu’on ne peut même pas jouer sur l’heure pour expliquer qu’on ne peut rien trouver d’autre aussi tard. Ils nous escortent jusqu’à El Kef où ils nous laissent nous installer juste à côté d’un hôtel comme ils nous l’avaient conseillé. Une demi-heure plus tard ils reviennent avec un chef en civil qui nous explique que cela ne convient pas car ici, ce ne sont plus les terroristes mais les soulards de service qui vont venir nous embêter et crever les pneus !!!

Sbeïtla, maison byzantine fortifiée
Temples de Jupiter, Junon et Minerve
Baptistère à Sbeïtla

Donc re-déménagement, il faut à nouveau tout ranger et verrouiller dans le camion pour aller à une place qu’ils estiment « super tranquille » près d’une mosquée et d’un bâtiment officiel de la justice …

Bien sûr dès 8 heures le vendredi matin la police vient nous demander si tout va bien et nous lui faisons part de notre très grand mécontentement !

Nous passons la matinée dans les rues du Kef et visitons un très intéressant musée d’art et de traditions populaires. Nous sommes évidemment les seuls touristes et le guichetier nous fait une visite commentée. Heureusement ici en Tunisie les « petits taxis » sont ultra nombreux et pour un prix dérisoire (environ 1€ la course) ce qui nous permet de laisser Orion sur une place facile à repérer et de tranquillement se déplacer dans les villes.

En début d’après-midi, nous repartons vers Sbeïtla et après avoir vainement cherché un coin tranquille et bien caché, nous décidons de passer la nuit dans un petit hôtel signalé par le routard. En effet Sbeïtla est en bord de zone non contrôlée et donc déconseillée depuis pas mal d’années. Il faut se souvenir que la révolution des jasmins (« printemps arabe ») ainsi que les mouvements sociaux de l’an dernier sont partis de cette région et il reste encore de très nombreuses traces de barrages de pneus enflammés sur les routes aux entrées et sorties de villages.

La police dont le poste est à 100m de l’hôtel, vient même nous demander d’amener Orion juste contre leur bâtiment pour qu’il soit gardé par un policier armé …

Ils sont eux-mêmes protégés par des fûts remplis de sable et des sortes de herses !!!

Orion a fait de beaux rêves et nous aussi !!!

Samedi, après avoir récupéré Orion nous visitons les ruines romaines de Sbeïtla qui sont elles aussi assez exceptionnelles.

Ici par exemple se côtoient 3 temples dédiés à Minerve, Junon et Jupiter. Habituellement ces 3 divinités se partagent un seul temple. À 50 mètres environ, il reste 2 cathédrales avec baptistères quadrilobés datant d’il y a 15 siècles. Nous visitons ensuite un petit musée sur le site avant reprendre la direction de Gafsa.

Rapidement le paysage change et devient de plus en plus aride.

À suivre …

Written by Pierre Coiffait - 21 avril 2019 - 712 Views

2 Comments

  • Kty 22 avril 2019 at 23 h 49 min

    Il passe partout ce « camouine », il est si content et fier d’avoir repris la route! Bisous de nous, miaou de Chloé et Pffff d’Emao

    Reply
  • Dufor Françoise 24 avril 2019 at 13 h 36 min

    Coucou mais dites donc ne s’agirait-il pas d’une sardine ??????????????

    Les ruines sont magnifiques que ce soit celles de Bulla Regia ou celles de Dougga et je constate que « Géo » a encore eu une idée toute simple mais pourtant efficace : la plastifieuse. Pour cette initiative je pense que Pierre mériterait le poste de « ministre de la culture en Tunisie »

    Mais que voulez-vous tout le monde n’est pas reconnu à sa juste valeur …………………………..

    J’adore le petit coin tranquille au bord de la piste ou Orion et Isabelle semblent se reposer en toute quiétude. Cela sera de courte durée si j’en juge par les péripéties suivantes (on prend les mêmes et on recommence, mais on ne gagne pas à tous les coups)

    J’ai l’impression que les discussions avec la « maréchaussées » ressemblent à un langage de sourds

    En effet je pense que, plus Pierre tente de parlementer, plus il y a de la friture dans la communication (voilà que je m’y mets moi aussi à vouloir faire griller quelque chose).

    Prenez bien soin de vous, je crois me souvenir qu’Isabelle supporte mal la chaleur. Attention à l’aridité du climat à venir…
    Bisàvous2

    Reply
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.